Dermatite atopique chez l’enfant

La dermatite atopique, également appelée névrodermite ou eczéma atopique, est la maladie de peau la plus courante chez les enfants et les adolescents. Vous trouvez ici tout ce que vous devez savoir sur ses causes, certains des symptômes spécifiques à l'âge, l'évolution et le traitement de cette maladie.

Qu'est-ce que la dermatite atopique ?

La dermatite atopique est une maladie cutanée inflammatoire non-contagieuse. Elle est chronique ou récurrente. Cela signifie que la dermatite atopique survient par intermittence, avec une alternance continue de périodes presque asymptomatiques et symptomatiques. Une poussée est souvent déclenchée ou intensifiée par certains facteurs. La dermatite atopique se manifeste de différentes manières : elle peut survenir au niveau de différentes parties du corps et avec différents degrés de gravité. Les démangeaisons souvent très prononcées sont particulièrement stressantes.

La dermatite atopique survient de plus en plus fréquemment chez les enfants : selon l'aha ! Centre d'Allergie Suisse, environ 20 % des enfants en Suisse (un sur cinq) en souffrent, aussi bien des garçons que des filles. A titre de comparaison : en 1960, entre 3 et 5 % des jeunes enfants souffraient d'eczéma atopique.

Causes de la dermatite atopique chez les enfants

Même si les situations qui contribuent au développement de la dermatite atopique n'ont pas encore été pleinement explorées, le terme d'eczéma atopique est parlant. En effet, la cause de la dermatite atopique est une interaction complexe entre

  • une prédisposition génétique (tendance à une altération de la barrière cutanée et/ou à des réactions allergiques, ce qu'on appelle l'atopie)
  • et des facteurs spécifiques (facteurs environnementaux, facteurs personnels).

Si la barrière cutanée naturelle est perturbée, la peau ne peut pas remplir son importante fonction protectrice de manière adéquate. Elle se dessèche et se fissure, et devient donc perméable aux microbes et aux allergènes. Ceux-ci pénètrent dans la peau et provoquent une inflammation. Tout ceci s'accompagne d'une démangeaison parfois insupportable, qui pousse les petits enfants notamment, à se gratter ; ce qui détruit encore plus la peau.

Les scientifiques soupçonnent que la raison du dysfonctionnement de la barrière cutanée est une mutation génétique (gène de la filaggrine) liée à :

  • une déficience de la barrière cutanée,
  • une défense contre les microbes affaiblie
  • et une augmentation du pH de la peau.

La dermatite atopique peut être déclenchée par

  • des facteurs environnementaux physiques tels que la température (chaleur, froid) et le frottement mécanique avec des vêtements en laine,
  • des facteurs environnementaux chimiques tels que les ingrédients de certains produits cosmétiques ou détergents (par exemple, assouplissant)
  • et par des facteurs personnels tels que le stress physique, les infections et le contact avec des allergènes, par exemple certains aliments (intolérance aux œufs de poule), le pollen, la poussière de maison ou les poils d'animaux.

Ces facteurs sont également appelés éléments déclencheurs ou facteurs de provocation.

À noter : le stress est un autre déclencheur majeur de la dermatite atopique chez les enfants. En effet, des événements stressants ou excitants tels que l'approche d'une inscription à l'école, un examen ou une mauvaise note peuvent déclencher, prolonger ou intensifier une poussée de cette maladie.

Occurrence typique de la dermatite atopique chez les enfants

Cette maladie de la peau est considérée comme une maladie de civilisation. Elle est plus fréquente dans les pays industrialisés très développés, ici plus dans les régions du nord que dans les régions du sud, et plus dans les villes que dans les zones rurales.

Selon le centre Helmholtz de Munich, si les deux parents souffrent de dermatite atopique, il y a une probabilité de 60 à 80 % que leur enfant en soit également affecté. Même dans les familles où aucun des parents ne souffre de maladie atopique, 5 à 15 % des enfants sont touchés par la dermatite atopique.

Éruption cutanée (eczéma) ou dermatite atopique : quelle est la différence ?

Toutes les irritations de la peau ne sont pas un signe de dermatite atopique. En effet, de nombreuses maladies infectieuses s'accompagnent d'une éruption cutanée, par exemple la rougeole, la scarlatine, la rubéole ou la gale. Certaines allergies provoquent également une réaction violente de la peau. Par conséquent, les changements dans la peau doivent être observés en premier. Les éléments suivants peuvent aider à identifier s'il s'agit d'une dermatite atopique :

  • Il existe des cas connus de dermatite atopique dans la famille (parents, frères et sœurs de l'enfant atteint).
  • Les zones modifiées de la peau démangent très fortement, de sorte que l'enfant qui en est affecté se gratte.
  • L'éruption persiste longtemps et/ou revient sans cesse.
  • La peau de l'enfant réagit au stress et aux facteurs extérieurs (voir ci-dessus) et le teint se dégrade visiblement.

Plus ces éléments s'appliquent au cas de l'enfant affecté, plus tôt vous devriez consulter un(e) dermatologue pour déterminer s'il s'agit ou non d'un eczéma.

Symptômes typiques de la dermatite atopique chez les enfants

Chez les bébés, la dermatite atopique apparaît généralement pour la première fois sur les surfaces des extensions des articulations. Plus tard, elle survient sur le visage (sur les paupières), sur le cuir chevelu, derrière les oreilles et dans les plis des bras et des jambes. Bon à savoir : les croûtes de lait peuvent (mais ne sont pas nécessairement) être le premier signe de développement d'une dermatite atopique.

Dans les zones touchées, la peau est alors rouge par endroits et très sèche. Parfois, elle est même humide. Les zones malades de la peau sont très irritées, surtout la nuit. La sensation de brûlure est également typique. L'enfant atteint pour cela peine très souvent à s'endormir, passe des nuits pénibles et très agitées, et est donc épuisé et/ou irritable. La peau qui démange irrésistiblement est grattée, et souvent si fréquemment qu'elle finit par saigner. Grâce à ces plaies cutanées supplémentaires, les microbes peuvent facilement pénétrer et provoquer de nouvelles infections cutanées.

La dermatite atopique est souvent associée à des allergies en raison de la tendance atopique causale. Jusqu'à 3/4 des personnes touchées souffrent d'une allergie en plus de la dermatite atopique. Beaucoup développent un asthme allergique ou un rhume des foins.

Evolution typique de la dermatite atopique chez les jeunes enfants

La dermatite atopique inflammatoire et chronique de la peau apparaît généralement dans la petite enfance de 6 à 12 semaines. La dermatite atopique survient chez environ 50 % des petits enfants touchés avant même d'avoir atteint leur première année de vie. La plupart des enfants développent les symptômes typiques avant l'âge de 5 ans.

Pronostic de l'évolution de la dermatite atopique chez les enfants

L'évolution de la dermatite atopique n'est pas prévisible. Elle se produit généralement en poussées récurrentes. La gravité ainsi que la durée de chaque rechute, et le temps entre une rechute et une autre varient d'un enfant à l'autre.

Souvent, l'état s'améliore au fur et à mesure que les enfants grandissent, et dans certains cas la maladie prend même fin à l'adolescence.

Dermatite atopique chez les enfants : traitements testés et approuvés

La dermatite atopique chronique n'est toujours pas curable. Cependant, elle peut être très bien maîtrisée si les personnes touchées prennent systématiquement soin de leur peau malade ou si les parents prennent soin de la peau malade de leur enfant. Les soins quotidiens multiples de la peau sont une partie centrale de l'hygiène corporelle des personnes atteintes de dermatite atopique, et ce, pour le reste de leur vie. Les soins doivent être faits en continu, à la fois pendant les périodes sans symptômes et les périodes de rechute.

Soins de base

Les soins dits de base pour les périodes asymptomatiques et les périodes avec de légers changements cutanés entre les crises de dermatite atopique ont fait leurs preuves. Ils permettent de soigner la peau sèche à très sèche typique des personnes atteintes de dermatite atopique et de lui donner suffisamment de gras et d'humidité. Il est conseillé d'appliquer une crème nourrissante sur la peau de la tête aux pieds deux fois par jour afin qu'elle reste souple. Les soins de base sont considérés comme le facteur le plus important pour garder la peau saine et prévenir la réapparition de la dermatite atopique (rechute). Dans le même temps, l'hydratation réduit les démangeaisons. 

En parallèle, la thérapie de base est le premier pilier du traitement de la dermatite atopique. Le pilier numéro deux consiste à éviter les déclencheurs possibles d'une nouvelle rechute. Et le troisième pilier est une visite chez le médecin dans les cas aigus. La peau enflammée a en effet besoin d'une aide médicale pour rompre définitivement le cercle vicieux des démangeaisons, des grattages et de l'inflammation.

Soins aigus

En cas de crise aiguë, une visite chez le dermatologue est urgente. Il est important d'inhiber l'inflammation, car elle s'accompagne généralement de démangeaisons atroces, qui peuvent rapidement devenir insupportables, surtout pour les enfants. D'autre part, le grattage blesse et détruit encore plus les zones cutanées déjà attaquées, ce qui les rend encore plus sensibles, alimentant encore plus l'inflammation. L'objectif d'un traitement par un(e) spécialiste est donc de rompre le plus rapidement possible le cycle dit de démangeaisons-grattage. Cela fonctionne bien avec les médicaments de type anti-inflammatoires tels que la cortisone. Des ingrédients actifs peuvent également être appliqués pour contrer les démangeaisons.

Important : chez les enfants atteints de dermatite atopique, 50 à 90 % des eczémas sont colonisés par des bactéries de type Staphylococcus aureus, alors que chez les enfants à peau saine, le germe n'est retrouvé que dans 5 à 10 % des cas. Les agents antiseptiques se sont avérés efficaces contre cela.

Option de traitement doux  avec la vitamine B12

Alors que les agents anti-inflammatoires à action rapide tels que la cortisone doivent être utilisés pour traiter la dermatite atopique dans les cas aigus, il existe désormais également des agents sans cortisone pour les soins de base.

Les dispositifs médicaux Mavena offrent une option douce et sans cortisone pour le traitement de base et la prévention de la dermatite atopique. Les produits Mavena à la vitamine B12 inhibent l'inflammation et favorisent la restauration de la peau endommagée, soulageant ainsi les démangeaisons à long terme.

À la fois rafraîchissant et hydratant, le B12 Gel Aigu de Mavena convient tout particulièrement pour soulager les inflammations suintantes aiguës, ainsi que le prurit intensif qu’elles provoquent.

La B12 Crème de Mavena a été développée spécialement pour le traitement de base de la dermatite atopique et protège la peau des inflammations et eczémas. La crème convient en particulier en cas d’eczéma sec.

Nutrition pour la dermatite atopique chez les enfants

Selon le Deutsches Ärzteblatt, il n'y a aucune preuve que les régimes alimentaires non ciblés aident les enfants atteints de dermatite atopique. Au contraire, des symptômes de carence résultant de régimes alternatifs sont possibles, en particulier chez les enfants.

Quand un régime spécial a-t-il un sens pour les enfants atteints de dermatite atopique ?

S'il a été démontré qu'un enfant a une allergie alimentaire spécifique, l'élimination des aliments auxquels il est allergique peut entraîner une diminution de l'eczéma atopique. La preuve de l'allergie doit être faite au moyen d'un test cutané ou d'un test sanguin.

La dermatite atopique chez les enfants : les 12 meilleurs conseils pour les parents

Vivre avec un enfant atteint de dermatite atopique est un défi pour toute la famille : les symptômes eux-mêmes et leur traitement ne sont pas seulement une contrainte physique pour l'enfant, mais aussi une contrainte mentale. Les démangeaisons en particulier deviennent un perturbateur : elles vous privent de sommeil la nuit, et dans la journée, fatiguent et affaiblissent tout le monde, aussi bien les enfants que les parents préoccupés. Les parents souffrent tout comme leur enfant et sont en même temps responsables du traitement continu de leur peau malade, entre et pendant les périodes de poussée.

Cela se traduit souvent par un comportement hyper-protecteur de la part des parents, afin de protéger leur enfant qui a une peau malade des rencontres avec tous les déclencheurs connus. Si un épisode survient (ce qui est presque inévitable, même avec toute la prudence du monde) de nombreux parents culpabilisent. Cela met à rude épreuve les parents, à la fois de manière individuelle et aussi parfois dans leur relation de couple.

Contre le sentiment d'impuissance que ressentent encore et encore les parents face à la souffrance de leurs enfants malades de la peau, il est peut être utile d'accepter la maladie comme un « membre de la famille ». L'action devient possible par l'acceptation.

Les 12 conseils suivants pour les parents peuvent aider à faciliter la vie des enfants atteints d'eczéma et de leur famille :

Astuce 1 : adaptez les soins de base à l'état de la peau et à la météo !

En hiver, la peau est souvent plus sèche : vous pouvez alors appliquer le soin hydratant abondant plusieurs fois par jour. En été, en revanche, vous devez utiliser une crème de soin plus légère que vous pouvez pré-refroidir au réfrigérateur. Le froid est particulièrement efficace pour réduire les démangeaisons.

Astuce 2 : montrez à votre enfant des alternatives au grattage !

Apprenez à votre enfant à combattre les démangeaisons insupportables de l'eczéma sans se gratter. Des massages de la peau, des tapotements, des frottements, des pincements, des refroidissements, des câlins ou des distractions sont envisageables pour un soulagement.

Une peluche peut également fournir la distraction nécessaire.

flecki_liegend_reduced<< Bonjour, je m'appelle Tachouille et je sais comment faire retrouver le sourire aux enfants atteints de dermatite atopique. >>

Demandez dès maintenant notre brochure gratuite sur la dermatite atopique chez l'enfant et avec un peu de chance, gagnez une excursion en famille au zoo de Zurich ou notre Tachouille ! 

Astuce 3 : coupez les ongles de votre enfant !

Les ongles courts sont moins susceptibles de blesser la peau avec le grattage que les ongles longs. Gardez toujours les ongles de votre enfant aussi courts que possible !

Astuce 4 : baignez votre enfant deux fois par jour pour soulager les démangeaisons !

L'eau claire du bain peut réduire la quantité de Staphylococcus aureus, qui est généralement élevée chez les enfants atteints de dermatite atopique. Deux bains par jour sont recommandés et peuvent apporter un soulagement. Les bains de chlore peuvent également aider. Important : après le bain, un soin de base est indispensable !

Astuce 5 : ne laissez pas votre enfant transpirer inutilement !

Dans la chaleur, qu'elle soit liée aux conditions météorologiques, au sport ou aux vêtements (accumulation de chaleur), votre enfant transpire. La chaleur est l'un des déclencheurs de l'eczéma. De plus, la sueur irrite fortement la peau atteinte de dermatite atopique.

Astuce 6 : protégez votre enfant des coups de soleil !

Bien que la dermatite atopique de l'adulte soit spécifiquement traitée médicalement par la lumière ultraviolette (lumière UV), vous devez protéger votre enfant d'une dose incontrôlable de rayonnement UV pendant les bains de soleil. En effet, un excès de rayonnement solaire peut déclencher une dermatite atopique. C'est pourquoi il est indispensable d'utiliser des crèmes solaires, notamment celles contre la dermatite atopique. En effet, les coups de soleil endommagent toujours la peau, avec ou sans dermatite atopique.

Astuce 7 : lavez votre enfant avec des produits respectueux des peaux souffrant de dermatite atopique !

La peau sèche due à la dermatite atopique de votre tout-petit réagit de manière particulièrement sensible aux stimuli. Évitez les vrais savons. Règle de base : tout ce qui mousse dessèche encore plus la peau de votre enfant ! Lavez plutôt votre enfant avec des lotions lavantes au pH neutre ou des bains d'huile.

Astuce 8 : n'habillez pas votre enfant avec des vêtements en laine !

De nombreux enfants atteints de dermatite atopique trouvent la sensation de la laine sur leur peau inconfortablement rugueuse et chatouilleuse. Le stimulus de chatouillement peut encourager la dermatite atopique. Les vêtements amples en coton ou en lin sont une bonne alternative.

Astuce 9 : participez à une formation sur la dermatite atopique chez les enfants !

Suivez ou encouragez votre enfant à suivre une formation auprès d'experts en dermatite atopique ! Dans les cours de formation à la parentalité, vous apprendrez à faire face à la dermatite atopique au quotidien.

Astuce 10 : informez votre enfant sur les particularités de sa peau et sur le traitement nécessaire à un stade précoce !

Parlez à votre enfant de la dermatite atopique dès son plus jeune âge. Expliquez-lui et justifiez les traitements qu'il doit suivre. Laissez votre enfant participer activement aux soins de sa peau !

Astuce 11 : renforcez la confiance en lui de votre adolescent atteint de dermatite atopique !

Les enfants atteints de dermatite atopique ont besoin d'une forte estime de soi pour réagir de manière appropriée aux réactions quotidiennes des autres face à leur peau d'apparence différente. Les adolescents en particulier souffrent du sentiment de différence. Expliquez à votre adolescent qu'il n'a pas à avoir honte de sa peau malade. Et que sa dermatite n'est pas contagieuse.

Astuce 12 : obtenez de l'aide professionnelle si vous ou votre enfant souffrez psychologiquement du stress qu'apporte la dermatite atopique !

Dermatite atopique visible, eczéma, démangeaisons constantes et par conséquent manque de sommeil, irritabilité et épuisement, routine rigoureuse de soins de la peau et, si nécessaire, médicaments : la dermatite atopique affecte les enfants de tout âge. Parfois, cela les surcharge également. Obtenez donc une aide psychologique professionnelle à temps pour soulager votre enfant et toute la famille.